Jacques Lussier, DMV, PhD

28 Mai 2019

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Développement folliculaire et ovulation
  • Long ARN non-codants

Les dernières décennies ont été témoins d’un déclin de l’efficacité de la reproduction chez les bovins se traduisant par des pertes économiques pour les producteurs. Les causes de cette réduction de la fécondité est multifactorielle et relève en partie du fonctionnement de l’ovaire. Le programme de recherche est de mieux comprendre le développement des follicules ovariens en étudiant la physiologie des cellules de la granulosa (CG) au cours des dernières étapes de la croissance folliculaire, lors de l’ovulation et leur contribution à la formation du corps jaune. Nos travaux antérieurs (Fayad et al., 2004, 2007; Ndiaye et al., 2005; Lussier et al., 2017) ont permis d’établir un index de gènes exprimés de façon différentielle dans les CG dont : 1) le récepteur membranaire LRP8 (Low density lipoprotein Receptor related Protein 8); 2) ainsi que de longs ARN non-codants.

1) LRP8 est exclusivement exprimé dans les CG et fait partie de la famille des récepteurs LDL, dont le VLDLR (Very-Low-Density Lipoprotein Receptor) et le LDLR (Low-Density Lipoprotein receptor) font partie. Seul l’expression de LRP8 est exprimée de façon différentielle dans les CG. LRP8 est bien connu dans le système nerveux central où il joue un rôle clé lors du développement du cerveau, du cervelet et dans la modulation de la plasticité synaptique, toutefois, son rôle dans les CG demeurent à être élucidé.

2) Les longs ARN non-codant (lncRNA) possèdent plus de 200 nucléotides et interviennent soit dans le contrôle de la transcription, de l’épigénétique et des mécanismes post-transcriptionels. L’analyse de FANTOM5 a identifié 27 919 gènes correspondant à des lncRNA humain et a démontré que 69% (19,175) sont fonctionnels. Certains des lncRNA sont exprimés uniquement par certains types cellulaire et selon leur stade de développement. L’index de gènes exprimés de façon différentielle dans les CG que nous avons établi a permis d’identifier de nouveaux lncRNA exprimés spécifiquement dans les CG. Notre objectif est de définir leur rôle lors du développement folliculaire.

Membres du laboratoire

Gabriel Benoit, DMV, IPSAV
Étudiant à la maîtrise
gabriel.benoit@umontreal.ca

Marianne Descarreaux
MSc student
marianne.descarreaux@umontreal.ca

Aly Warma, DMV
Étudiant au doctorat
aly.warma@umontreal.ca

Publications

Kalidou Ndiaye, PhD

26 Juin 2018

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Fonction ovarienne
  • Immunologie de la reproduction
  • Développement folliculaire

Le principal domaine de recherche du laboratoire est axé sur les mécanismes cellulaires et moléculaires de la reproduction en mettant l’accent sur le développement folliculaire chez les bovins. Une attention secondaire est accordée à l’immunologie de la reproduction et aux effets des cellules immunitaires sur la fonction ovarienne. Nous abordons ces projets en utilisant une foule de technologies moléculaires incluant le criblage à double hybride de levures, les ARNs interférents, la surexpression de protéines via des plasmides et les tests promoteur-rapporteur pour caractériser l’expression et étudier les fonctions des gènes cibles dans les follicules ovariens et les cellules immunitaires.

Ces approches nous permettent d’étudier l’expression et la fonction des gènes qui pourraient influencer le développement folliculaire, la qualité de l’ovocyte et impacter la fertilité bovine. Nos études précédentes ont démontré l’induction de l’expression de gènes spécifiques dans le follicule ovarien au cours de l’ovulation, dont certains sont impliqués dans les processus inflammatoires. D’autres études de notre laboratoire ont également montré que certains gènes sont présents dans la croissance des follicules dominants et sont réprimés par l’hormone lutéinisante (LH). Nos projets en cours visent à élucider les fonctions et les mécanismes d’action de certains de ces gènes dans les cellules de granulosa des follicules ovariens en utilisant des inhibiteurs pharmacologiques, la technologie CRISPR-Cas9 ainsi que des analyses de transduction de signal. Nous étudions également le mode d’action des protéines codées par ces gènes en définissant leurs partenaires, en utilisant l’approche de levures à double hybrides et en effectuant des analyses in vitro.

Membres du laboratoire

Amir Zareifard
Étudiant à la maîtrise
Amir.zareifard@umontreal.ca

Soma NosratPour
Étudiante à la maîtrise
Soma.nosrat.pour@umontreal.ca

Marianne Descarreaux
Étudiante à la maîtrise
Marianne.descarreaux@umontreal.ca

Aly Warma, MSc
Étudiant au doctorat
Aly.warma@umontreal.ca

Publications

Robert Sullivan, PhD

6 Fév 2018

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Andrologie
  • Fertilité masculine
  • Physiologie cellulaire

L’infertilité masculine affecte l’homme autant que les animaux domestiques en particulier les bovins laitiers, espèce chez laquelle l’insémination artificielle est largement répandue. Nos travaux portent sur l’épididyme, un organe du système reproducteur mâle qui est responsable de l’acquisition du pouvoir fécondant des spermatozoïdes. Nous basant sur des données andrologiques, nous avons émis l’hypothèse que des dérèglements de la fonction épididymaire sont impliqués dans la pathophysiologie de l’infertilité mâle. Nous proposons également que des protéines spermatiques d’origine épididymaire peuvent servir de marqueurs de la fonctionnalité des gamètes mâles. Nos travaux, qui portent à la fois chez l’homme et le taureau, font appel à des techniques de protéomique, de génomique et de physiologie cellulaire afin de caractériser les modifications que subissent les spermatozoïdes au cours de leur transit épididymaire. Nous croyons également que ces marqueurs épididymaires de la fonctionalité des spermatozoïdes peuvent documenter les dommages encourus par les spermatozoïdes lors de la cryoconservation et peuvent, par conséquent, déterminer la susceptibilité de la semence de différents taureaux à la cryoconservation. Chez l’humain, nous avons démontré que la vasectomie affecte la fonction épididymaire et que ces dommages ne sont pas toujours réversibles suite à la vasovasosotomie, i.e. la recanalisation des vas déférens des hommes vasectomisés afin de rétablir leur fonction reproductive. Ceci pourrait expliquer la dichotomie entre le succès chirurgical de la vasovasostomie et le retour à la fertilité.

Membres du laboratoire

Christine Légaré, MSc
Assistante de recherche
christine.legare@crchudequebec.ulaval.ca

Larissa Belardin, MSc
Etudiante au doctorat
larissabelardin@hotmail.com

Publications

Clémence Belleannée, PhD

13 Déc 2017

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Rôle des petits ARN non-codants de l'épididyme dans la communication intercellulaire et le contrôle de la maturation post-testiculaire
  • Rôles des cils primaires dans le contrôle du développement et de l'homéostasie de l'épididyme

L’épididyme joue un rôle essentiel dans l’acquisition de la motilité et du pouvoir fécondant des spermatozoïdes. Cet organe est ainsi indispensable au contrôle de la fertilité mâle. Notre laboratoire s’intéresse aux différentes voies de communication intercellulaires qui assurent le bon déroulement de la maturation spermatique dans l’épididyme. Nous étudions en particulier deux voies de signalisation importantes au contrôle des fonctions reproductives:

  • une voie médiée par les petit ARNs non-codants transportés par les vésicules extracellulaires dans le fluide épididymaire
  • une voie médiée par les cils primaires se trouvant à la surface des cellules épididymaires et jouant le rôle d’antenne biologique.

Ces études sont réalisées à partir de techniques complémentaires en imagerie (microscopie confocale et électronique, imagerie fluidique), biologie moléculaire et cellulaire (PCR, Western-blot, culture organotypique à air-liquide), sur des modèles cellulaires, de souris transgéniques et d’échantillons humains. L’ensemble de ces travaux nous permettra d’identifier les facteurs moléculaires et cellulaires importants à la maturation spermatique et de développer de nouveaux outils pour le contrôle du pouvoir fécondant mâle applicables aux animaux d’élevage et en santé humaine.

Membres du laboratoire

Christian Roy, PhD
Assistant de recherche
Christian.Roy@crchudequebec.ulaval.ca

Hong Chen, MSc
Étudiant au doctorat
ch4973@gmail.com

Agathe Bernet, BSc
Étudiante à la maîtrise
agathe.bernet.1@ulaval.ca

Céline Augière, PhD
Postdoc
celine.augiere@gmail.com

Maira Bianchi Rodrigues Alves, MSc
Étudiante au doctorat (U. Sao Paulo)
maira.bianchi-rodrigues- alves.1@ulaval.ca

Olivia Jerczynski, BSc
Étudiante à la maîtrise
Olivia.Jerczynski@crchudequebec.ulaval.ca

Laura Girardet, MSc
Étudiante au doctorat
lauragirardet@hotmail.fr

Publications

Gustavo Zamberlam, DMV, PhD

5 Déc 2017

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Physiologie ovarienne et dysfonctions
  • Physiologie de la glande pituitaire: régulation de la synthèse des gonadotropines

Notre principal intérêt de recherche est l’étude de la physiologie et du dysfonctionnement ovariens; en particulier la régulation du développement des follicules ovariens et l’ovulation chez les bovins et les rongeurs. Le premier, une espèce agricole importante, et le second, un modèle animal utile pour la recherche. Nous avons utilisé des approches in vitro et in vivo pour démontrer les nouveaux rôles des facteurs intracrines tels que l’oxyde nitrique gazeux radicalaire et les glycoprotéines sécrétées WNT et SFRPs dans les cellules de la granulosa ovarienne des mammifères. Nous étudions actuellement les rôles physiologiques de la signalisation d’Hippo dans les cellules folliculaires bovines. Nous avons également étendu nos études au niveau de la synthèse des gonadotrophines, au niveau de l’hypophyse. Dans un projet de recherche en cours avec des souris, nous utilisons des approches de génomique fonctionnelle pour déterminer si la voie Hippo est impliquée dans la régulation de la synthèse des gonadotrophines.

Membres du laboratoire

Ariane Lalonde-Larue
Étudiante au DMV-maîtrise
Alalonde.larue@gmail.com

Émilie Vinet
Étudiante au DMV-maîtrise
Emilie.vinet@hotmail.com

Esdra Correa Dos Santos, BSc
Étudiant à la maîtrise
Esdras.correa.dos.santos@umontreal.ca

Publications

Marc-André Sirard, DMV, PhD

5 Déc 2017

Simon Lafontaine, MSc
Étudiant au doctorat
simon.lafontaine.4@ulaval.ca

Intérêts de recherche

  • Comment l’ovaire arrive à produire des ovocytes compétents
  • Analyses génomiques et transcriptomiques de l’ovocyte et de l’embryon
  • Croissance folliculaire et differenciation via l’utilisation de la transcritpomique et l’évaluation de la qualité follicualire

L’axe principal de nos recherches porte sur la compétence de l’ovule qui dépend essentiellement du follicule qui l’accompagne.  Nos outils génomique nous permettent de découvrir et d’étudier les marqueurs de bons follicules tant chez le bovin que chez l’humain afin d’améliorer les pratiques particulièrement en fécondation in vitro.

Il semble que l’ovaire de mammifère soit en mesure de déterminer si l’ovule sera bon ou pas.  Il apparaît maintenant que les hormones endogènes et aussi les hormones exogènes (injection) peuvent altérer la qualité folliculaire et incidemment celle de l’ovule. Il en serait de même pour les conditions environnementales comme la nutrition de la mère ou son statut métabolique.  Nous nous sommes intéressés à comprendre comment les gènes réagissent à ces conditions et comment  l’ovaire peut ensuite modifier le bagage épigénomique de l’ovocyte afin que ce dernier soit imprégné de cette information.

Notre étude se poursuit par l’analyse du transcriptome (l’ensemble des gènes exprimés dans un tissu) et de l’épigénome (l’emballage de chacun des gènes dans un tissu) du jeune embryon bovin grâce à la nouvelle plateforme embryoGENE.  Cette analyse nous permet de voir l’effet  de n’importe laquelle des manipulations possibles sur un embryon en passant par de la simple culture au clonage ou à la transgénèse.

Membres du laboratoire

Asma Arjoune, MSc
Étudiante au doctorat
asma.arjoune.1@ulaval.ca

Martine Boulet, BSc
Étudiante à la maîtrise
martine.boulet.4@ulaval.ca

Camila Bruna De Lima, PhD
Post-doctorante
camila-bruna.de-lima.1@ulaval.ca

Chloé Fortin, MSc
Étudiante au doctorat
chloe.fortin.1@ulaval.ca

Meishong Shi, MSc
Étudiante au doctorat
MESHI3@exch.ulaval.ca

Patricia Tremblay, MSc
Étudiante au doctorat
patricia.tremblay.6@ulaval.ca

Chongyand WU, MSc
Étudiant au doctorat
chongyang.wu.1@ulaval.ca

Ying Zhang, MSc
Étudiante au doctorat
ying.zhang.2@ulaval.ca

Publications

Christopher Price, PhD

23 Nov 2017

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • folliculogenèse
  • Fertilité de la vache laitière
  • Famille des FGFs et fonction ovarienne

L’objectif global de mon laboratoire est de mieux comprendre les mécanismes de différenciation des cellules folliculaires. Au cours du développement folliculaire, il y a une croissance significative du follicule, une prolifération et une différenciation des cellules de la granulosa. Nous étudions actuellement les rôles des membres de la famille du facteur de croissance des fibroblastes (FGF). Cette grande famille contient 22 peptides et 7 récepteurs (qui résultent de l’épissage alternatif de 4 gènes FGFR). Nous avons décrit l’expression d’un certain nombre de ces gènes dans le follicule bovin, et nous déterminons quels FGF jouent un rôle important dans le développement des follicules. Nous sommes particulièrement intéressés par le FGF18 qui est un facteur de croissance atypique car il induit la mort cellulaire des cellules de granulosa. Nous étudions actuellement la régulation de la sécrétion de cette protéine à partir de différents types cellulaires dans le follicule ovarien.

Membres du laboratoire

Lauriane Relav, MSc
Étudiante au doctorat
lauriane.relav@laposte.net

El-Arbi Abulghasem, MSc
Étudiant au doctorat
el.abulghasem@gmail.com

Publications

Bruce D. Murphy, PhD

23 Nov 2017

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Famille des récepteurs nucléaire NR5A
  • Ovulation et fonction lutéale
  • Réactivation de l'embryon à la fin de la diapause

Mon laboratoire s’est concentré sur le rôle des récepteurs nucléaires orphelins de la famille NR5A dans la régulation des événements reproductifs. Nous avons montré que NR5A2, alias homologue du récepteur hépatique-1, est essentiel pour les processus de l’ovulation et de la fonction lutéale. Son expression dans l’utérus est également nécessaire pour l’établissement de la gestation. NR5A1, alias facteur stéroïdogénique-1, est nécessaire à la maturation des follicules ovariens. Nos études actuelles visent à explorer les mécanismes multiples par lesquels NR5A1 et NR5A2 régulent les événements ovariens, y compris la prolifération, la différenciation et le remodelage du cytosquelette. Nos investigations sont caractérisées par l’analyse phénotypique de mutations ciblées chez la souris, combinée avec des approches globales pour déterminer les changements moléculaires généralisés qui se produisent lors de la déplétion des gènes NR5A.

Nous avons également un intérêt dans le phénomène de la diapause embryonnaire, une stratégie évolutive par laquelle il y a un arrêt prévisible dans le développement du blastocyste. Cette arrêt permet la naissance de la progéniture lorsque la survie est optimale. Nous avons montré que les embryons entrent en diapause chez les espèces de carnivores et de rongeurs lorsque les signaux utérins sont insuffisants pour permettre un développement continu. Une classe de composés connus sous le nom de polyamines sont des acteurs clés dans ce mécanisme, car une pénurie de polyamines est associée à un arrêt du développement. Nos études actuelles se concentrent sur les événements qui se produisent dans l’embryon pour interrompre l’embryogenèse et ceux qui favorisent la réactivation de l’embryon à la fin de la diapause.

Membres du laboratoire

Marie-Charlotte Meinshon, MSc
Étudiante au doctorat
marie.meinsohn@gmail.com

Olivia Smith, MSc
Étudiante au doctorat
olivia.e.smith@gmail.com

Fanny Morin
Technicienne de laboratoire
fanny.morin@umontreal.ca

Vickie Roussel
Technicienne de laboratoire
vickie.roussel@umontreal.ca

Publications

Pierre Leclerc, PhD

23 Nov 2017

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Pouvoir fécondant des spermatozoïdes
  • Interactions spermatozoïdes/ovocyte
  • Infertilité mâle

Mes intérêts de recherche visent une meilleure compréhension des mécanismes impliqués dans les interactions entre les gamètes, avec une emphase particulière sur les spermatozoïdes. Le spermatozoïde doit obligatoirement subir une foule de modifications au niveau membranaire et intracellulaire qui le rendront apte à interagir avec l’ovule et à le féconder. Ainsi, les propriétés de ses membranes plasmiques et acrosomales seront affectées, modulant ainsi le contenu ionique intracellulaire, entraînant des modifications post-traductionnelles de plusieurs protéines, résultant ultimement en des changements au niveau de l’activité de plusieurs enzymes et des activités spermatiques. Ce phénomène post-éjaculatoire appelé capacitation se produit normalement dans les voies génitales femelles au cours du transit des spermatozoïdes vers le site de fécondation. Je m’intéresse plus particulièrement aux différentes voies de signalisation intracellulaire, leurs mécanismes de contrôle pendant la capacitation, ainsi que leurs effets sur les fonctions du spermatozoïde.

Un autre aspect de mes recherches vise à étudier directement les mécanismes de liaison et de reconnaissance entre le spermatozoïde et la zone pellucide de l’ovule en investiguant le rôle de la protéine spermatique SPAM1 dans ces phénomènes. Une meilleure caractérisation de cette protéine, des modifications de ses propriétés pendant la capacitation et l’importance de ces changements pour la liaison du spermatozoïde à l’ovocyte sont au cœur de mes travaux de recherche.

De plus, dans le contexte de l’industrie agro-alimentaire où la reproduction joue un rôle des plus important et où l’insémination artificielle est un acteur principal, il est essentiel que les spermatozoïdes soient conservés dans des conditions optimales afin d’assurer le succès reproductif. J’étudie donc l’effet de la congélation (cryoconservation) sur la survie et le pouvoir fécondant des spermatozoïdes en évaluant des pistes d’amélioration de la procédure.

Une meilleure connaissance des mécanismes impliqués dans cette acquisition du pouvoir fécondant et des interactions spermatozoïde/ovule est importante chez les animaux de la ferme où la rentabilité de l’entreprise dépend souvent de l’efficacité de la capacité reproductrice de l’animal. Chez l’humain, l’ interaction spermatozoïdes/ovule revêt une attention toute particulière dans les cas de diagnostique/traitement de l’infertilité, ou pour l’élaboration de nouvelles méthodes de contraception. Différents projets de recherche sont présentement en cours sur ces sujets au sein de mon laboratoire.

Membres du laboratoire

Camille Lavoie-Ouellet
Étudiante à la maîtrise
camille.lavoie-ouellet.1@ulaval.ca

Publications

Raj Duggavathi, BVSc, MVSc, PhD

23 Nov 2017

Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Physiologie ovarienne
  • Fertilité bovine et régulation métabolique
  • Méchanismes transcriptionels des cellules de granulosa

La recherche du Dr Duggavathi se concentre sur les mécanismes de régulation de la fertilité féminine en mettant l’accent sur la fonction ovarienne. La recherche actuelle de son groupe implique deux modules. Dans le module 1, ils utilisent un modèle bovin pour étudier la régulation métabolique de la fonction ovarienne chez les vaches laitières. Au cours des cinq dernières années, son groupe a découvert que les indicateurs métaboliques diffèrent significativement entre les vaches laitières en lactation et leurs homologues non allaitantes. Leurs études actuelles étudient la relation entre l’activité ovarienne et le métabolisme des acides biliaires et du cholestérol. Dans le module 2, ils utilisent des modèles de souris transgéniques et des outils pharmacologiques pour étudier les voies de signalisation régissant l’ovulation et la fertilité. Au cours des cinq dernières années, son groupe a découvert de nouveaux facteurs de transcription impliqués dans les voies de signalisation intracellulaires ERK1 / 2 ainsi que des molécules importantes impliquées dans l’ovulation, notamment Nr5a2, mTOR (modèles d’invalidation spécifiques à la granulosa) et Fabp6 (invalidation totale). Leurs études actuelles se concentrent sur le rôle des modifications des histones dans l’expression des gènes des cellules de la granulosa. Ils prévoient d’utiliser des souris transgéniques ayant une délétion, spécifique aux cellules de la granulosa, de certains gènes codant pour des enzymes modifiant les histones et des régions promotrices / activatrices importantes impliquées dans l’ovulation. Pour leurs études, ils utilisent à la fois des approches génomiques et de gènes ciblés, comme le séquençage de nouvelle génération, l’immunoprécipitation de la chromatine, l’immunoblotting, PCR quantitative. Leur recherche continuera à faire progresser la compréhension des mécanismes moléculaires impliqués dans les fonctions ovariennes normales, y compris l’ovulation et la production d’hormones stéroïdes, conduisant à une fertilité féminine normale.

Membres du laboratoire

Dr. Bernardo G. Gasperi, DVM, PhD
Postdoc
bggasperin@gmail.com

Yasmin Schuermann, MSc
Étudiante au doctorat
yasmin.schuermann@mail.mcgill.ca

Jasmine Randhawa, BSc
Étudiante à la maîtrise
jasmine.randhawa@mail.mcgill.ca

Ejimedo Madogwe, MSc
Étudiante au doctorat
ejimedo.madogwe@mail.mcgill.ca

Teshome Alemu, MSc
Étudiant au doctorat
teshome.alemu@mail.mcgill.ca

Publications

1 2

Search

+