Une passion qui rayonne dans le monde

22 Déc 2011 Science

Par Brigitte Trahan

Directeur du Groupe de recherche en oncologie et endocrinologie moléculaires de l’Université du Québec à Trois-Rivières, il est aussi membre du Réseau Québécois en reproduction.

Ses recherches sur les cancers féminins suscitent actuellement de l’intérêt partout dans le monde. Non, il n’est pas question ici d’un vieux savant au faîte d’une riche carrière, mais bien d’un tout jeune et fort sympathique chercheur dont le dynamisme explosif a eu des impacts considérables sur la recherche, depuis son entrée en poste comme professeur titulaire, en 2000.

En peu d’années, Éric Asselin a réussi à monter un imposant laboratoire de 12 chercheurs, au département de Chimie biologie.

Search

+