Adresse complète

Intérêts de recherche

  • La mélatonine et la sérotonine dans la fonction placentaire et le développement fœtal.
  • Stress, anxiété et dépression (SAD) maternelle et l'axe mère-placenta-fœtus
  • Exposition maternelle aux agents pathogènes, virus et toxines et la fonction placentaire

Mon laboratoire s’intéresse aux facteurs environnementaux (contaminant, stress, dépression, agents pathogènes et médicaments) et aux complications obstétricales (prééclampsie, accouchement prématuré et diabète gestationnel) ainsi qu’au rôle / impact du sexe fœtal sur la fonction endocrinienne placentaire et le développement du fœtus. Nous sommes particulièrement intéressés à comprendre le rôle et les mécanismes d’action de la sérotonine et de la mélatonine dans la fonction placentaire et le développement du fœtus. Notre équipe a démontré que la sérotonine et la mélatonine sont produites de novo par le placenta et jouent un rôle crucial dans le développement du cœur et du cerveau du fœtus. Le placenta est un organe multifonctionnel essentiel au développement des mammifères. Un placenta qui fonctionne mal peut entraîner une fausse couche, un ralentissement de la croissance fœtale ou une naissance prématurée, ainsi que des effets sur la santé tout au long de la vie. Notre programme de recherche s’est concentré sur l’effet du stress prénatal maternel, de la dépression, des médicaments pharmaceutiques et des toxines chimiques sur la fonction placentaire comme une nouvelle approche pour déterminer la tératogénicité et la toxicité potentielles. Notre hypothèse de recherche est que l’exposition à des facteurs environnementaux pendant la grossesse induit des altérations / adaptations de la sérotonine et de la mélatonine placentaire, du système glucocorticoïde ainsi que de la fonction endocrine et par conséquent sur le développement fœtal d’une manière sexe-spécifique. Les relations mère-placenta-fœtus présentent une approche originale pour examiner les effets des facteurs environnementaux, des médicaments et du stress / dépression maternels qui peuvent avoir des conséquences à long terme sur le développement et la programmation du fœtus. Nos études en cours visent également à développer un nouveau modèle (modèle de co-culture et placenta sur puce) pour étudier l’impact du facteur environnemental et des agents pathogènes sur l’axe mère-placenta-fœtus. L’objectif est que cette nouvelle technologie accélère à la fois la découverte et permette des conceptions expérimentales plus élaborées qu’auparavant, au bénéfice de notre programme de recherche et de ceux de nos collaborateurs. Notre objectif à long terme est d’améliorer la santé des femmes enceintes et de leur progéniture.

Membres du laboratoire

Christian Sanchez, BSc
Étudiant à la maîtrise
Christian.Sanchez@inrs.ca

Natan Keremov, BSc
Étudiant à la maîtrise
Natan.Keremov@inrs.ca

Josianne Bienvenue-Pariseault, MSc
Étudiante au doctorat
Josianne.Bienvenue@inrs.ca

Linda OK, MSc
Étudiante au doctorat
Linda.ok@inrs.ca

Ghida Baalbaki, MSc
Étudiante au doctorat
ghida.baalbaki97@hotmail.com

Tomas Etcheverry, MSc
Étudiant au doctorat
Tomas.Etcheverry@inrs.ca

Morgane Robles, PhD
Stagiaire postdoctoral
Morgane.robles@inrs.ca

Darius Stamatako
Stagiaire
Darius.Stamatakos@inrs.ca

Publications