Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Rôle des nucléotides cycliques dans la fonction ovarienne
  • Rôle des nucléotides cycliques dans la fonction des spermatozoïdes
  • Fertilité des caribous

Mon programme de recherche étudie l’ovocyte, mieux connu sous le vocable d’ovule mais dans son état immature. Mon équipe s’intéresse plus particulièrement à la signalisation cellulaire puisqu’elle joue un rôle primordial dans la maturation du gamète. Encore plus spécifiquement, nous investiguons le rôle des enzymes de dégradation des nucléotides cycliques, soit les phosphodiestérases (PDEs). Nous avons fait des découvertes intéressantes en identifiant des nouvelles familles de PDEs présentes dans les cellules du cumulus, que certaines semblent régulées par leur association avec les lipides membranaires de la famille des rafts, des radeaux lipidiques impliqués dans la signalisation cellulaire. Le laboratoire a aussi un intérêt de recherche afin de comprendre le dialogue qui existe entre les cellules du cumulus et l’ovocyte. Nous avons développé un outil qui nous permet de faire une évaluation fonctionnelle de la réponse des cellules du cumulus en mesurant le « Gap junction communication » grâce à une approche utilisant les fluorochromes et le photoblanchiment.

Grâce à cette approche nous sommes parmi les leaders mondiaux démontrant le haut niveau de régulation des jonctions communicantes au cours de la maturation in vitro. Parce que les niveaux énergétiques jouent un rôle déterminant dans le devenir de l’ovocyte, nous avons étudié la « switch » métabolique AMPK. Nous avons démontré qu’elle est effectivement critique autant pour la méiose ovocytaire que l’expansion des cellules du cumulus. Enfin, la meilleure compréhension de la signalisation amènera au développement de meilleures conditions de culture pour les gamètes.

Membres du laboratoire

Marie-Pier Poulin, Agr
Étudiante à la maîtrise
marie-pier.poulin.8@ulaval.ca

Amel Lounas, MSc
Étudiante au PhD
Amel.lounas.1@ulaval.ca

Publications