Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Instabilité génétique de la spermiogenèse
  • Communication entre le noyau et la mitochondire dans les remaniements de la chromatine
  • Test de l’intégrité génétique du sperme

Bien que la méiose soit une source bien connue d’instabilité génétique et de diversité, nos activités de recherche au cours des 15 dernières années se sont concentrées sur les spermatides haploïdes. Les spermatides subissent un changement frappant dans la structure de la chromatine et notre hypothèse de travail est que cette transition importante représente une source majeure d’instabilité génétique qui a probablement été négligée par les biologistes de la reproduction. Nous avons montré que les spermatides allongées présentent des ruptures transitoires de l’ADN double brin (DSB) qui font partie du programme de développement de ces cellules. Comme ces ruptures endogènes ne peuvent pas être réparées par recombinaison homologue mais plutôt par un processus d’assemblage final enclin à l’erreur, nous supposons que les étapes de remodelage de la chromatine chez les spermatides sont intrinsèquement mutagènes. Notre objectif est de déterminer l’origine des DSB transitoires, leurs distributions à l’échelle du génome, leurs potentiels mutagènes et le mécanisme de réparation de l’ADN impliqué. Notre criblage initial à l’échelle du génome des zones de DSB suggère que les gènes du neurodéveloppement sont ciblés de manière préférentielle suggérant l’étiologie possible de la transmission masculine des troubles cognitifs. L’hyperacétylation des histones est apparemment nécessaire à la formation de DSB et l’adressage nucléaire de la carnitine acétyltransférase mitochondriale peut avoir un impact sur le pool d’acétyl-CoA nucléaire. Nous avons établi que les DSB post-méiotiques sont également observées chez les levures, ce qui montre la conservation frappante du processus et fournit un modèle eucaryote simplifié pour étudier son mécanisme et son impact sur le paysage génétique. Nous espérons que ce programme de recherche confirmera que cette transition sensible de la chromatine est, au même titre que la méiose, un déterminant crucial de la diversité génétique avec des conséquences importantes pour l’évolution.

Membres du laboratoire

Anne Gouraud, MSc
Étudiante au doctorat
anne.gouraud@usherbrooke.ca

Tiphanie Cavé, MSc
Étudiante au doctorat
tiphanie.cave@usherbrooke.ca

Julien Massonneau, MSc
Étudiant au doctorat
julien.massonneau@usherbrooke.ca

Publications