Adresse complète

Intérêts de recherche

  • Régulation de la traduction de l'ARNm dans une cellule de placenta
  • Dysfonctionnement des cellules placentaires lors d'infections
  • Génomique fonctionnelle

L’intérêt principal du laboratoire est d,étudier les fondements moléculaires du contrôle de la traduction (c’est à dire la régulation de l’efficacité de la traduction de l’ARNm) lors de l’exposition de cellules placentaires à des facteurs de stress environnementaux tels que les médiateurs inflammatoires et les agents infectieux. En effet, il a été démontré que le contrôle de la traduction fournit aux cellules immunitaires une réponse rapide à des déclencheurs ou des signaux externes sans synthèse de novo d’ARNm. Cependant, la manière dont des changements spécifiques dans la traduction de l’ARNm influencent les fonctions normales et altérées du placenta reste largement inexplorée. ainsi, pour commencer, nous étudions l’impact d’un dérèglement de l’efficacité de la traduction de l’ARN sur le placenta au cours de la toxoplasmose congénitale, une infection transmissible verticalement qui entraîne des anomalies congénitales graves ou l’avortement. Nous soutenons l’hypothèse que la traduction aberrante d’ARNm dans des populations cellules placentaires infectées contribuerait à modifier les programmes d’expression génique requis pour la nidification d’embryons normaux, le développement placentaire et son fonctionnement. Pour tester notre hypothèse, nous combinons divers approches « OMICS » (à savoir, ARN-seq, RIBO-seq et protéomique) dans les trophoblastes villeux et extravilleux humains et des explants placentaires humains, un modèle ex vivo qui imite l’architecture de cet organe en culture. Parallèlement, nous effectuons des analyses in silico et des études mécanistiques dans des lignées cellulaires de trophoblastes modifiées et dans des explants placentaires afin de définir les voies de signalisation et les facteurs agissant en trans conduisant à la répression traductionnelle ou à l’activation de transcrits spécifiques. globalement, ces études permettront de mieux comprendre le rôle du contrôle de la traduction dans la fonction placentaire normale et pathologique.

Membres du laboratoire

Aurore Lebourg, MSc
Étudiante au doctorat
aurore.lebourg@inrs.ca

Andres Felipe Diez Mejia, MSC
Étudiant au doctorat
andresfelipe.diez@inrs.ca

Visnu Chaparro, MSc
Étudiant au PhD
visnu.chaparro@inrs.ca

Louis-Philippe Leroux, PhD
Associé de recherche
louis-philippe.leroux@inrs.ca

Publications